Voyager seule avec 3 enfants

Si vous pensez que courir un marathon ou faire un IronMan demande de la force, de la concentration et un mental (et des muscles) d’acier, laissez-moi vous dire quelque chose – c’est la même chose quand je voyage seule avec 3 enfants.
 
Pendant les 2 semaines que j’ai passées en «vacances» avec mes enfants, elles ont réussi:
 
à commencer un feu dans l’appartement de ma mère
à saboter une cérémonie de mariage
à verser des bouteilles d’eau dans le lit en prétendant qu’elles sont Peppa Pig dans les flaques d’eau
faire envisager aux voisins s’ils devraient peut-être inviter la police pour nous
se comporter d’une manière qui incite les étrangers à venir sans cesse me demander pourquoi elles se comportent comme ça
briser le filet du trampoline de mon amie
briser une pousette
m’ont fait gagner visuellement 15 ans
 
Vous voyez, nous avons passé un moment adorable. Ok, je ne les blâmerai pas pour tout. C’est moi qui ai choisi un vol qui arrive à minuit. C’est moi qui ai choisi de les emmener à Paris et de revenir seulement un jour avant le vol. Donc, je ne peux pas vraiment me plaindre que pendant le premier jour de notre voyage, elles se sont comportés comme des sbires du diable. Et non, je n’exagère pas.
 

 
Notre vol s’est très bien passé. Jusqu’au moment où elles ont réussi à faire les calculs et à comprendre qu’une seule d’entre elles pouvait s’asseoir à côté de moi. C’est exactement pour ça que je les ai fait s’asseoir l’une à côté de l’autre. Mais elles ne le sentaient pas. Elles ont donc rendu leur humeur assez compréhensible.
 
D’une manière que des étrangers sont venus demander s’ils pouvaient faire n’importe quoi. J’ai demandé s’ils pouvaient agrandir l’avion. Malheureusement, ils ne pouvaient pas. Je veux dire, ce n’est pas comme si je demandais l’impossible, non?
 
À la fin, j’ai laissé Petite Soeur venir à côté de moi, ce qui a entraîné Grand Soeur à commencer à boxer avec le siège avant qui a entraîné l’homme de ce siège me dire « ne pas avoir tant d’enfants si vous ne pouvez pas les contenir « . Donc, pour sauver les nerfs et les oreilles de tout le monde, j’ai changé et pris Grande Soeur à côté de moi. Ce qui a entraîné Petite Soeur à crier du haut de ses poumons. Elle a finalement accepté de la fermer, MAIS seulement si je lui donne toute la nourriture de Poulette.
 
Avez-vous entendu que « vous ne négociez pas avec des terroristes? ». C’est vrai. Si le terroriste a moins de 5 ans, vous ne négociez pas – vous leur donnez exactement ce qu’ils veulent.
 
J’ai donc sacrifié toute la nourriture de Poulette. Ce qui a entraîné … vous pouvez déjà imaginer qui a commencé à crier alors.
 
Quand le vol s’est terminé, une femme m’a dit qu’elle voulait me donner une médaille pour être une si bonne mère. Selon elle, si elles seraient ses enfants, elles auraient appris à voler dans cet avion. Je ne sais pas si c’était un compliment ou non.
 
En attendant les bagages, les enfants ont réussi à faire que des étrangers prennent des valises aléatoires pour nous. Je pense que tout le monde voulait juste qu’on sorte de là aussi vite que possible alors quand les filles ont crié « C’EST LA NOTRE.”, ils ont attrapé la valise sans cligner des yeux. Seulement qu’elles ne l’ont jamais dit pour nos vraies valises … Voilà comment nous sommes arrivés en Estonie.
 
Disons juste que nous sommes arrivés à la maison après 1h et j’ai réussi à faire dormir ces enfants surexcités à 3h. Et si vous pensez qu’elles étaient si fatiguées qu’elles ont dormi jusqu’au déjeuner…alors vous êtes trop optimiste. Elles se sont réveillés à 7h. Et moi qui déteste le sport, je préférerais faire un IronMan plutôt que de souffrir un jour de plus avec des enfants qui ont dormi pendant 4 heures.
 
MERDE.
 
Pour midi je pleurais sur le trottoir avec mon nez qui saignait et tous les 3 enfants criaient follement. Si vous pensez que quelqu’un s’est arrêté pour offrir de l’aide – encore une fois, vous êtes trop optimiste. Et cela résume le reste de notre temps aussi.
 
J’étais une bonne maman. Même une maman cool. Je leur ai acheté des petits hamburgers du meilleur endroit – elles ne les ont pas touchés parce que ce n’était pas McDo. La Petite Soeur a dit qu’elle le mangerait si j’y mettais du ketchup. Je l’ai fait. Elle lécha le ketchup et refusa le reste. Je leur ai acheté une pizza. Je leur ai acheté des pâtes. Je leur ai acheté de la glace. CHAQUE JOUR (il faisait chaud, d’accord?). Je les ai emmenées à la plage. Je leur ai acheté de nouveaux livres. Je les ai emmenées dans un parc de trampoline. Je les ai emmenées dans des terrains de jeux interminables. Je ne les ai pas forcés à faire des siestes. Je les ai laisser rester veiller plus longtemps. On pourrait penser que cela rendrait les enfants heureux et reconnaissants, n’est-ce pas? NON. Tout ce que j’avais, c’était des enfants pleurnichards et agaçants qui continuaient à demander plus, se disputant avec moi, se frappant les uns les autres.

Aller au lit le soir était un tel cirque que les voisins frappant les murs est devenu une bande sonore quotidienne pour nous.

Quand la moitié du temps était passée, j’avais absolument abandonné. Je les ai nourries de sandwiches pour le petit déjeuner et le déjeuner. Ai-je honte? Putain, oui. Ai-je eu de l’énergie pour plus d’effort? Non. J’étais juste en mode survie. Survie et honte.

Pouvez-vous imaginer ce que j’ai ressenti lorsque Petite Soeur a agi comme si c’était le dernier jour de sa vie sur la plage et qu’une femme en colère s’est approchée de moi en disant: « Quel est son problème? Pourquoi pleure-t-elle comme ça? Ce n’est pas normal. C’est un lieu public. Personne ne peut se détendre comme ça. Emmenez-la loin d’ici si elle ne peut pas se comporter « .

Et ce n’était pas la seule fois. Les gens continuaient à venir me voir pour me faire savoir à quel point l’une d’elles se comportait mal. Une fois, une femme a regardé Poulette et a dit qu’au moins j’ai un bonne enfant. Puis Poulette a commencé à pleurer et la femme a juste dit « mmmnnnjahhh » ce qui se traduit par « non, j’avais tort ».

Je suis allée en Estonie pour faire partie du mariage de ma meilleure ami. La cérémonie était censée être courte. 15 minutes. J’ai continué à penser qu’elles peuvent le faire. Elles ne pouvaient pas. J’ai du passer toute la cérémonie à les regarder avec colère, les poursuivant et faisant « tsssssshhhhhhhhhhhhh ». Ai-je mentionné que j’étais une demoiselle d’honneur?


Des gens m’ont dit que passer du temps avec mes enfants est une bonne méthode de contraception. Je veux dire ok, c’est un peu rude, mais c’est la façon estonienne – les choses sont dites sans filtre. Et je comprends ces émotions parce que ces enfants, qui peuvent normalement être si charmants, polis et empathiques, étaient horribles à 99,5% pendant notre séjour là-bas. Je ne les ai pas reconnues et je ne me suis pas reconnu. Mais heureusement, ç’est fini.

Et ne vous laissez pas berner par les photos qui montrent tout le monde heureux. Personne ne fait de photos de mauvais moments.

P.S. Nous avons eu de beaux moments aussi. Des moments de rires, de câlins et de joie. Je suis juste émotionnellement trop traumatisé pour écrire encore à leur sujet.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire