Une belle journée où Brigitte Bardot m’a presque tuée

Comment?

Eh bien, je lisais calmement une interview faite avec elle et au milieu d’elle parlant de quel pape elle aimait le plus et à quelle heure elle se réveille, j’ai dû lire quelques lignes qui m’ont fait m’étouffer.

Apparemment, Mme Bardot pense que les scandales actuels de harcèlement sexuel sont ridicules.

Tu sais quoi, j’ai toujours été sûre que trop de soleil n’est pas bon. Et il est clair que Madame Bardot a trop souvent quitté sa maison de Saint-Tropez sans chapeau. Ou elle avait trop de vin avant cette interview.

Tu sais ce que ça veut dire:

« Et je trouvais charmant qu’on me dise que j’étais belle ou que j’avais un joli petit cul. Ce genre de compliment est agréable.“

C’est quelqu’un qui a le privilège de ne pas avoir besoin de regarder plus loin que son propre nez.

Elle dit par elle-même:

« Moi, je n’ai jamais été victime d’un harcèlement sexuel. »

Bon…bonjour! Aujourd’hui, je suis ici pour vous donner des conférence sur la façon de faire croître une entreprise qui rapporte des millions en une année. Moi, moi-même? Oh, je suis fauchée. Mais j’ai pensé que parler de quelque chose dont je ne sais rien ne pouvait pas être si difficile.

Poteito-potato.

Alors, comment quelqu’un dans le monde peut-il faire une déclaration si audacieuse?

Tu le sais? Parce que je ne le sais pas.

Dans mon monde, ça n’existe pas.

Je ne peux pas dire que c’est si facile de gagner de l’argent avec des investissements, parce que je ne sais rien à ce sujet. Je ne peux pas dire que le racisme est exagéré parce que je ne l’ai pas ressenti, je ne suis pas la cible, je n’ai pas le droit de le faire. Je ne peux pas dire aux survivants de viol de reprendre le contrôle de soi.

Et je ne peux certainement pas dire que le harcèlement est ridicule. Que les gens attirent l’attention sur le sujet sont ridicules. Que les gens qui disent qu’elles étaient harcelés ont en fait été provocateurs.

Pourquoi? Parce que je n’étais pas là. Et une autre raison? Parce que je ne suis pas le juge des limites de quelqu’un d’autre. Madame Bardot non plus.

Si quelqu’un dit non, c’est un non. C’est tout ce qu’il y a.

Nous ne savons pas ce qui se passe derrière des portes fermées.

Et bah.. si en effet certaines d’entre elles ont été des allumeuses? Est-ce que cela donne à quelqu’un le droit de les violer?

Si tu portes une robe qui montre ton décolleté et que quelqu’un essaie d’y mettre les mains, penses-tu que c’est bon? Parce que bien, c’est visible, donc tout le monde doit avoir un accès gratuit?

Si tu es en train de flirter avec quelqu’un, mais que tu veux seulement le garder au niveau du flirt, alors l’autre partie a-t-elle le droit de te violer? Parce qu’il espérait plus.

Malheureusement, beaucoup de gens dans la société trouvent que la réponse à ces deux questions est un oui.

Cela n’a rien à voir avec la provocation. Cela a tout à voir avec les barrières et se contenir. Et l’audition fonctionnelle. Si tu es un homme qui ne peut pas comprendre quand une femme dit non, alors tu es un connard. C’est aussi simple que ça.

Le non ne doit pas être crié. La femme n’a pas besoin de te frapper ou de te lancer quelque chose pour marquer un point. Un mot simple dit tout.

Brigitte Bardot trouve ces petits commentaires agréables.

Très bien, madame.

Disons que vous marchez seul dans une rue sombre.

Vous êtes entièrement habillé, même avec un manteau d’hiver. Un homme s’approche de vous en disant « t’as une joli petit cul ». Vous ne vous sentez pas à l’aise et vous continuez à marcher. Il s’approche et dit la même chose.

Est-ce que ça paraît encore agréable?

Vous lui demandez de vous laisser seule. Il ne le fait pas. Il met ses mains sur vous. Vous lui dites d’arrêter, mais il ne le fait pas. Vous essayez de lui échapper, mais son emprise est plus dure, il est plus fort que vous. Vous continuez à répéter non, vous commencez à crier, mais il s’en fout. Il vous dit que vous le demandiez. Sinon, vous n’auriez pas été seul dans cette rue.

Cela semble absurde? Malheureusement ça ne l’est pas.

Si quelqu’un t’embrasse contre ta volonté, c’est du harcèlement.

Si quelqu’un te force dans tout ce que tu ne veux pas (et non, je ne parle pas de laver la vaisselle, d’accord), c’est du harcèlement.

Quelqu’un poussant son corps contre le tien dans un bus, essayant de glisser sa main sous ta jupe – tout cela est du harcèlement et toutes ces femmes ont le droit de parler.

Elles n’ont pas besoin d’avoir honte. La honte de la victime est un énorme problème dans cette société

“elle l’a demandé”

« elle est sortie seule »

« elle portait une robe si courte »

« les filles comme ça … »

« si elle n’avait pas bu autant »

ELLE-ELLE -ELLE ELLE.

Qu’en est-il? Qu’en est-il de lui?

C’est absurde de tracer une ligne et de dire que ces actrices sont hypocrites, qu’elles n’ont pas le droit de parler. Elles sont des femmes. Comme moi, comme toi (peut-être) et comme Brigitte Bardot.

Oui, elles peuvent porter des robes révélatrices. Oui, elles peuvent poser sur des couvertures de magazines et ne pas laisser beaucoup de place à l’imagination. Cela ne donne à personne le droit d’en profiter. Ou de qui que ce soit d’autre.

Faire des hypothèses pures est faible.

Alors, madame Bardot. Ça doit être agréable de vivre dans votre bulle. Bulle où les commentaires sexistes sont ok. Où les femmes sont des objets. C’est une belle bulle. Pour vous et vos chiens. Mais en dehors de cette bulle, il y a un monde où beaucoup de femmes souffrent. Et pour elles, nous devons rester ensemble. Pour bien faire comprendre que chaque femme a droit à son corps.

Madame Bardot, arrêtez de faire honte à la victime, vous valez mieux que ça.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Moaman janvier 24, 2018 at 9:01

    Bravo c’est tellement bien écrit.
    J’ai été choqué de ce que Bardot a pu dire comme le droit à être importuné. Sauf que ça s’arrête pas juste à être importuné, ça va plus loin malheureusement.
    Quand elle était jeune le fait qu’on lui dise qu’elle avait un petit cul, peut être que l’homme en question était poli et courtois mais maintenant c’est rarement le cas.
    Et le droit de la femme de ne pas être importuné, d’être tranquille sans qu’on la regarde comme un bout de viande elle en fait quoi?

    • Reply Britt janvier 25, 2018 at 4:01

      Bon, tu sais, je pense qu’elle est beaucoup plus intéressée par ses chiens que les femmes en général. Plus elle est vieille (ce qui n’est pas une insulte mais un fait) et avec des vues très strictes.

    Laisser un commentaire