Notre vie quotidienne

Qu’est-ce qui s’est passé ces derniers jours? Un matin, je me suis réveillée avec 2 nouveaux boutons, 1 mal de tête et un bébé. Bébé, heureusement, n’était pas nouveau (pas trop) Malheureusement, elle était la source de mon mal de tête.

J’ai passé une bonne partie d’un matin à avoir un débat avec un enfant de 4 ans sur le sujet si 8 degrés font qu’elle doit vraiment mettre une veste. Après quelques points pas si valables de mon adversaire, j’ai gagné. Malheureusement, j’ai perdu beaucoup de cellules nerveuses dans le processus. Peut-être que c’est positif car quand j’aurai perdu tous mes nerfs, je ne pourrais plus me sentir nerveuse. Ou pas? Petite Soeur qui avait une bronchite (que la Grande Soeur avait si bien partagée avec elle) a réussi à tousser si fort pendant une promenade de 5 minutes qu’elle a vomi deux fois. Après cela, elle s’est énervée contre moi pour n’avoir rien pour nettoyer le désordre et a refusé de bouger. Après une négociation hardcore (qui impliquait de lui promettre tous les bonbons que nous n’avions pas), elle a finalement accepté de bouger. Seulement pour tomber si fort que son menton a saigné. Disons simplement que “bouger” n’était pas dans son vocabulaire après cela.

Avant d’aller à l’école, Grande Soeur a chuchoté à mon oreille que je ferais la «bonne soupe» pour le midi. Son souhait était bien sûr mon ordre. Le seul problème est que lorsque, à midi, je mis le bol de soupe devant elle, elle l’a regardé comme si je lui avais servi de la nourriture pour les chats. Ce qui n’aurait probablement pas fait la différence pour Petite Soeur qui mange tout ce qu’elle arrive à mettre dans sa bouche (et ce qui elle n’arrive pas aussi …).

Après avoir mangé, les deux sœurs ont décidé de compter leurs cheveux. Aussi connu sous le nom de la compétition “combien de cheveux de ma soeur puis-je retirer en 5 secondes”. Quand j’ai atteint le moment où je voulais les scotcher au mur, j’ai décidé de résoudre la situation en brisant une autre de mes règles parentales – j’ai mis des dessins animés. Mais si vous avez deux enfants qui essayent de se tuer et un bébé avec des douleurs dues à ses gaz qui rendent son niveau vocal si fort qu’il menace toutes les fenêtres dans la maison, il doit y avoir des principes qui sont expulsés par la porte.

Et en allant chercher Grand Soeur de l’école l’après-midi, une de mes plus grandes peurs est presque devenue vraie – nous étions presque en retard. Je déteste ça. Je déteste être l’une des dernières. Je l’imagine toujours assis et en attente, voyant d’autres enfants partir avec leurs parents et se sentir abandonnée quand elle ne me voit pas.

Pourquoi étions-nous presque en retard? Parce que Petite Soeur a vu un chat et a refusé de bouger (elle commence à être un peu répétitive). J’ai presque pensé à prendre ce chat stupide dans mes bras afin que nous puissions commencer a bouger.

Après tout cela, j’ai décidé que c’était à mon tour de prendre du temps. Même si ça signifie que 3 personnes tout petites voulaient quelque chose de moi toutes les deux minutes. J’ai donc décidé d’essayer de m’entraîner un peu. Si j’étais une personne normale, j’aurais fait une promenade. Comme j’ai tendance à me surestimer, j’ai décidé de commencer avec Kayla Itsines BBG (si vous ne savez pas ce que c’est, mieux vaut pour vous, comme ça, tous les muscles dont vous n’avez jamais su l’existence n’ont pas mal). Cinq minutes après avoir terminé mes exercices, j’ai commencé à saigner. Je pense que mon corps a montré un doigt à Kayla Itsines. J’ai donc mangé un Bounty. Si je ne peux pas être en forme, alors je peux bien faire un effort pour être correctement ronde.

Et en prime, nous n’avons pas d’internet. Et comme je suis quelqu’un qui travaille à la maison et pour qui tous les passe-temps ont également besoin d’Internet – je suis complètement en panique.

Nous avons perdu internet la semaine dernière et quelques jours plus tard, un technicien est venu. Un technicien péteur et souriant. Il a regardé notre box pendant 15 minutes sans avoir la moindre idée, s’est mis assis en face de la box, a pété occasionnellement et a souri. Après avoir demandé si je suis vraiment sûre de ne pas avoir Internet (je l’étais), il a toqué la box et, après quelques minutes, le « heureka » lui est arrivé « En effet, pas d’internet ».

Après encore 15 minutes passées prétendant qu’il faisait quelque chose, il a donné le discours super motivationnel suivant:

« Eh bien, tout fonctionne et la box fonctionne et il y a Internet, mais en fait, il n’y a pas internet et c’est vraiment pas notre problème et c’est France télécom et ça serait sympa si vous attendiez 3 jours et nous allons signaler tout ça à France Télécom maintenant et si après 3 jours vous n’avez pas Internet alors peut-être que quelqu’un quelque part va faire quelque chose, alors peut-être que vous obtiendrez internet”

En disant ces mots et pétant une dernière fois il sortait de la maison. Bien sûr, c’est France Télécom. C’est toujours la France Télécom. La chose est que je m’en fous. JE VEUX MON INTERNET.

Et après 3 jours, ils n’avaient toujours pas signalé ça à France Télécom. Va te faire voir Bouyges, on va changer et choisir Free.

C’est donc notre vie quotidienne en ce moment. Oh, et j’ai oublié de mentionner que nous vivons dans un ghetto? Ok, nous vivons dans une petite ville calme où tout le monde semble connaître tout le monde, mais parfois, je me sens comme si j’étais dans un ghetto. Comme nous avons appris que notre petite rue est connue de la police pour trafic de drogue. Et il y a quelques jours, la police a arrêté un gars ici et a essayé de trouver les drogues qu’il avait cachées. Où, vous vous demandez?

Sous notre voiture.

Je peux déjà imaginer le scénario où ces drogues se seraient perdues et j’aurais eu des coups de colère sur la porte par des mecs plus en colère avec des couteaux voulant savoir où se trouvent leurs drogues. Disons simplement que je suis plus que désireuse de déménager

Et pour finir quelques photos de notre vie quotidienne. Sans le technicien péteur et les trafiquants de drogue.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply mamansurlefil octobre 6, 2017 at 6:54

    Une vie quotidienne un peu sportive en ce moment ! Mais finalement, ce que je retiens de ce récit, c’est les sourires que je vois sur les photos, et je crois que c’est tout dont il faut se souvenir !

    belle journée

    Virginie

    • Reply Britt octobre 12, 2017 at 2:56

      Merci, Virginie! Je pense qu’il est important de sourire et de trouver de l’humour même dans les mauvaises situations 🙂

    Laisser un commentaire