Notre dimanche en famille

Il y a une semaine, il y a eu un événement qui était encore moins susceptible de se produire que ce que quelqu’un puisse voir le monstre du Loch Ness. Quelqu’un qui ne serait pas ivre, sous la influence des drogues ou souffrant de schizophrénie. Je peux moi même voir toutes sortes de créatures après trop de vin.

Quel était cet événement? Mon père est venu nous rendre visite! Pourquoi était-ce si improbable? Parce qu’il est absolument terrifié de voyager et il lui arrive malheureusement de prendre le racisme comme passion. Heureusement, ces gènes m’ont dépassé. Alors évidemment, la France n’était pas exactement la destination de ses rêves. Mais c’est un autre sujet dont je parlerai peut-être une fois dans une autre article. Pas à propos de mon père, mais pourquoi le racisme est toujours un sujet aussi fort en Estonie et comment cela me rend vraiment triste.

Quoi qu’il en soit, grâce à la naissance de Poulette, il a commencé à considérer l’idée un peu plus et un beau jeudi matin il est arrivé. Après avoir été anxieux pendant des jours qu’il sera coincé dans l’aéroport de Copenhague et sera obligé de rester vivre au Danemark. Totalement rationnel, mais si tu ne parles pas d’autre langue que l’estonien et le russe, les voyages peuvent sembler un peu intimidants.

Et bien sûr, il a apporté mon fromage préféré (parmi toutes mes autres choses préférées) avec lui. Un fabuleux morceau de 1 kg qui coûte probablement son âme au diable. Le magasin de fromage que j’aime le plus, est aussi bien sûr l’un des plus chers, malheureusement. Sans parler de mes bonbons finlandais préférés. J’ai ronronné comme un chat. La formule du bonheur – fromage aux herbes et bonbons. M. Stewart refuse de comprendre pourquoi quelqu’un dépenserait de l’argent pour ce fromage car ce n’est pas un «vrai» fromage. Ce qui signifie que c’est un fromage aléatoire auquel le goût a été ajouté. Ça ne fait rien. Je ne suis pas pointilleuse.

De toute évidence, je voulais aussi faire quelque chose avec mon père. Mais quoi? Toutes les idées actives étaient déjà hors d’équation car, autant que moi je n’aime pas trop les sports, il commence à trembler seulement à l’idée de marcher pendant plus de 20 minutes. Je suppose que nous sommes plus les types passifs (ironiquement, le travail de M. Stewarts et ses hobbies tournent autour des sports, donc je ne peux pas m‘échapper totalement du sport).

J’ai regardé plusieurs endroits différents où les enfants pouvaient s’amuser, mais les prix faisaient semblant qu’il y avait du champagne et un massage inclus dans le prix.

Vous voyez, je ne suis pas avare. Au contraire. Quand il s’agit de passer un bon moment, je suis rarement celle qui commence à compter l’argent. Mais je refuse de payer des montants ridicules juste pour être l’adulte qui accompagne. Ça ne fonctionne pas comme ça.

Donc, à la fin, M. Stewart a trouvé qu’en fait, il y a plusieurs activités a côte d’un lac qui se trouve pas trop loin de chez nous et nous avons décidé d’en prendre la direction. Bien sûr, d’abord nous devions emprunter la voiture de son frère puisque notre voiture ne correspond pas à 7 personnes. Au moins d’une manière qui serait légale ou n’impliquerait pas d’origami humain.

De là, nous avons trouvé des parcours d’accrobranche – pour les grands et pour les petites. La grande et la petite sœur étaient impatientes d’essayer. Malheureusement, seul une d’entre elles était qualifié en âge et en taille. Nous avons donc acheté un billet à la grande soeur et un à la femme de mon père, car elle semble aussi aimer toutes sortes de sports.

Alors qu’elle a bien terminé son parcours, la grande soeur a abandonné assez tôt. Disons simplement que son excitation a pris fin au moment où le sol sous elle n’était plus stable. M. Stewart semblait un peu confus sur le fait que son enfant pouvait renoncer à quelque chose ou avoir peur, alors que je n’avais pas à réfléchir par deux fois. Elle a clairement ma génétique.


I came in like a wreeeeecking baaalll

 

La petite soeur a trouvé cette la situation remplie d’injustice criante (puisqu’elle voulait le faire à la place de la grande soeur) et a décidé de passer son temps à crier aussi. Alors logiquement, la prochaine activité a été choisie afin qu’elle puisse s’amuser aussi – chateaux gonflables. Grimpe et glisser autant que tu le souhaite. Si nous n’avions pas besoin de rentrer à la maison à un moment donné, elles seraient toujours là-bas.

D’un autre côté, j’ai remarqué des flèches. Une activité parfaite pour moi car elle ne nécessite pas beaucoup de mouvement. Même si je savais dès le début que ce ne peut pas être une idée merveilleuse parce que:

1) Je ne pourrais pas viser si ma vie en dépendrait

2) Les objets tranchants dans ma main me font peur.

Mais comme j’étais impatiente d’essayer, je me suis retrouvée à suivre des instructions assez vite et j’essayais de faire mon mieux.

Vous voyez, normalement, cela irait comme ça:

Tu essayes, tu tires sur des pigeons parce que tu crains tellement et après tu commences à faire mieux. Pas moi. J’ai commencé à être bonne et à la fin, la seule chose que j’ai atteinte était l’herbe. Comme ce n’était pas assez mauvais, j’ai du faire la competition avec mon père. Le seul commentaire à donner est que la victoire est restée dans la famille …

Et pour terminer notre belle journée en famille, nous avons eu le droit à un petit concert donné par Poulette dans la voiture. Bien sûr, elle avait dormi dans l’écharpe de portage pendant toute la matinée, elle devait laisser de la place pour pleurer aussi.

Et pour finir: un grand-père heureux avec ses petits-enfants et avec moi

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire