La vie quotidienne

J’ai remarqué que je n’ai pas parlé de notre vie quotidienne depuis longtemps et je n’ai pas non plus utilisé l’appareil photo depuis longtemps. Du moins pas pour documenter les moments plus ordinaires.

J’ai donc décidé de le faire il y a quelques jours. Pour que nous soyons clairs – ce poste n’est pas un chef-d’œuvre littéraire,  mais plus un récapitulatif avec des photos

Donc voila – un mercredi ordinaire où je me suis presque battue et où le petit-déjeuner était composé de macarons!

Depuis que j’ai déclenché ma phobie de toutes sortes de emballages, je me suis rendu compte que je ne suis pas un ange non plus. Je continue à acheter une chose très inutile – pour ma santé et la planète – du cappuccino en poudre. J’aime dire que c’est mon moment de boire du café, mais soyons honnêtes, c’est juste une bombe sucrée. J’ai donc décidé d’arrêter et d’apprendre à apprécier le vrai café. Ironiquement, je refuse d’ajouter du sucre parce que je ne veux pas tuer le goût du café. Donc, je le noit dans du lait et je fais comme si tout allait bien. Disons juste que jusqu’ici moi et le café ne sommes pas encore amis. Je continue d’essayer cependant.

Ma tasse préférée. Je l’ai achetée à Disneyland sans regarder le prix et c’est mieux comme ça. Sinon je ne l’aurais jamais prise.

Depuis que j’ai mon moniteur d’activité qui décore mon poignet (oui, parce que c’est joli), je suis devenu beaucoup plus active.

Disons simplement qu’il est facile de dire que je bouge assez quand il n’y a rien pour prouver le contraire. Mais quand le moniteur me met les chiffres sur le visage … Bien sûr, je pourrais juste me promener à la maison. C’est assez grand pour ça. Mais ce serait me mentir à moi-même. Plus marcher dehors et prendre un peu de l’air est plus agréable. Et comme je suis trop mauviette pour marcher le soir dans le noir, je dois le faire le matin. Ce qui veut dire que la pauvre Petite Soeur qui n’a rien demandé a elle aussi l’objectif de faire 10 000 pas par jour.

Ce matin-là, nous avons pris la direction de l’aire de jeux la plus loin de notre maison (environ 1km et demi, Une grande ville. oui-oui). Bien sûr, c’était fermé. Disons simplement que Petite Soeur n’était pas une grande fan de la situation. Nous avons donc décidé d’en changer. Et pendant notre promenade nous sommes passés devant une pâtisserie et je jure que cette Petite Soeur aurait pu camper derrière la vitrine. Ok, moi aussi.

Déjà depuis un certain temps, elle avait une pièce de 2 euros dans sa poche. Au cours de chacune de nos promenades, elle l’a sorti, l’a roulé entre ses doigts et l’a remise. Mais a ce moment… Elle a regardé les macarons sur la fenêtre et a précisé que c’est pour l’un de ceux-ci (oui, UN, parce que les macarons sont les choses les plus surestimées) qu’elle va sacrifier sa pièce. Son argent, sa décision. Ne vous méprenez pas, je ne l’aurais pas laissé acheter quoi que ce soit que je n’approuve pas vraiment (comme des sucettes), mais j’étais sûre qu’elle allait le dépenser pour un croissant ou une baguette.

Et comme mon petit déjeuner avait été juste un café, j’ai aussi allégé mon portefeuille (pas de soucis, nous avons pensé à Mr. Stewart et à Grande Soeur aussi).

Après avoir mangé nos macarons et être tombés à la crèmerie (littéralement … cet enfant et escaliers), nous sommes finalement arrivés à l’aire de jeux où Petite Soeur était encore une fois l’unique enfant. Je ne sais pas où sont tous les enfants français en hiver.

Et même si Petite Soeur était bonne pour se divertir toute seule, à un moment j’ai dû arrêter le plaisir car le repas ne se prépare pas par lui-même. Alors nous sommes allés à la maison et avons préparé une belle tarte aux légumes que même le plus grand ennemi des légumes – Grand Soeur, a mangé.

Bien sûr, cuisiner avec Petite Soeur prend beaucoup de temps. Elle est la reine pour rire de rien et c’est tellement contagieux. Alors on rigole, on rigole et on rit jusqu’à ce que je remarque l’horloge qui montre 11h56. Nous devons être à l’école pour Grande Soeur à 12h00.

Seule ce ne serait pas un problème. De longues jambes, de grandes pas. Petite Soeur d’un autre côté …

J’ai donc réussi à l’habiller plus vite qu’elle ne pouvait protester « moi fait tout seeeuuule ». Et pendant ces 30 secondes, j’ai répété 54367 fois « quand nous sortons, nous courons! ». Et nous avons couru. Et nous étions à l’heure. Et ils ont ouvert les portes à 12h03.

Ce qui m’amène à la partie la plus négative de la journée. Il y a presque toujours des gens qui fument derrière les portes de l’école. Cette fois, une soeur aînée d’un enfant entra par la porte avec sa cigarette allumée.

Vous voyez, je ne suis généralement pas la plus courageuse. Je ne sais pas si c’était la phase de la lune ou le fait qu’elle a soufflé sa cigarette sur la poussette où Poulette dormait, mais quelque chose a pris le dessus : j’ai frappé à son épaule et ai demandé si elle avait vraiment besoin de fumer ICI.

Je ne vais pas entrer dans les détails de notre dialogue, mais c’est surtout elle qui me demande agressivement quel est mon problème, disant qu’elle fait tout ce qu’elle veut et elle est partie en nous poussant moi et Petite Soeur.

Vous savez ce qui m’a boulversé plus que son attitude? Le fait que tout le monde l’a vu et entendu, mais personne n’est intervenu.

Certains pères qui font deux fois ma taille (et je suis déjà grande ..), la maîtresse. La situation était claire: elle avait tort, j’avais raison et je n’avais absolument aucun soutien.

Quand j’ai demandé à la maîtresse, elle m’a dit que cette famille est simplement comme ça et que quand elle leur a fait des remarques, sa voiture a été vandalisée. Génial. Donc nous laissons un tas de connards faire ce qu’ils veulent. Merveilleux. Alors je l’ai prise comme cible personnelle et elle peut être assurée que chaque fois qu’elle sera à côté de la grille OU à l’intérieur avec sa cigarette, je serai là pour l’embêter si personne d’autre ne le fait.

Mais assez à ce sujet. Penser à ça ne fait que me fâcher.

Après l’école, nous avons joué un peu avec des Duplos (les filles peuvent littéralement passer des heures avec!), puis c’était la sieste pour tout le monde et je suis allé à l’auto école parce que tout ce dont les routes françaises manquent, c’est quelqu’un comme moi.

Heureusement, je suis toujours à la partie théorique.

Et c’est la partie où je me promets de ne JAMAIS revenir pendant la journée et de rester fidèle à 17h30.

A 17h30 je suis seule ou j’ai des gens de mon âge (d’accord, ça a l’air vieux) avec moi.

A 14h30, il y avait plein d’adolescents qui parlaient fort, qui étaient sur leur téléphone, etc. La salle était pleine, mais la seule qui faisait le test, c’était moi. Plus jamais.

Quand j’ai réussi mon test (35/40), il était temps de rentrer chez moi pour faire du vrai travail. Travailler à la maison est agréable car je peux choisir quand et combien je fais, mais ce n’est pas toujours le plus facile. Cela demande une certaine planification pour que je ne passe pas mes journées à dire «s’il te plaît attends, maman a besoin de faire quelque chose» – mais cela arrive beaucoup … surtout quand je ne m’en tiens pas à mon planning.

La soirée, nous avons donné Grande et Petite Soeur aux meilleurs baby-sitters du monde – les parents de M. Stewart et lui-même est allé s’entraîner. Je pouvais donc passer du temps avec Poulette, brûler ma bougie préférée et profiter d’un peu de calme.

Un mercredi normal!

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Dinde De Toi février 26, 2018 at 6:17

    Jolie article, très facile à lire avec des touches d’humour que j’adore 😀 !
    Tes poupettes sont magnifiques ❤️ et ton à propos très drôle 👍.
    Bon courage pour le code et le permis 😉

    • Reply Britt février 28, 2018 at 9:36

      Merci! J’ai vraiment besoin de courage. Partie théorique – ça va, mais j’ai vraiment peur de la partie pratique 🙁

  • Reply melmelboo voyage février 28, 2018 at 1:53

    Argh je comprend ! Nous allons nous lancer bientôt de nouveau dans le code pour passer notre permis moto avec mon amoureux et je ne suis pas hyper enthousiaste à l’idée de replonger mon nez dans la théorie ! Bon courage 😀

    • Reply Britt mars 3, 2018 at 8:47

      Vous êtes tellement courageux! Les motos me semblent effrayantes 😀 Mais je ne pense pas que la partie théorique puisse être si différente, oui?

    Laisser un commentaire