Est-ce qu’on peut justifier le fait de frapper nos enfants?

Si tu es un de nos amis qui veut savoir comment nous allons (mal, soit dit en passant), alors ce post n’est probablement pas pour toi. Si tu veux juste lire quelques-unes de mes pensées sur l’éducation des enfants, alors c’est absolument pour toi.

Parce que, bien sûr je suis une experte absolue dans l’éducation des enfants parce que j’en ai 3. Parce que nous savons tous que c’est le nombre d’enfants que tu as, qui montre ta qualification. Pas tes principes.

Au moins c’est ce que j’ai l’air de comprendre dans des groupes Facebook (« eh bien, j’ai 4 enfants, je leur ai donné du chocolat chaud à 4 mois et ils vont parfaitement bien !!! » – non, tu as de la chance parce que tu es un idiot et dieu a décidé que cela te suffisait déjà comme punition pour qu’il sauve tes enfants des conséquences de tes actions).

Mais ce n’est pas ce dont je voulais parler aujourd’hui. Nous pouvons garder tout ça pour la prochaine fois (peut-être).

Aujourd’hui, je voulais parler de l’éducation et des punitions.

Commençons par une confession: une fois il m’arrivée de donner une fessée à Grand Soeur.

Je pourrais faire un grand discours de justification sur la façon dont nous traversons une période très difficile. Nous avons rencontré des psychologues pour enfants, il y avait besoin de 3 adultes pour arrêter ses crises dans la rue, mes mains étaient constamment griffées jusqu’à saigner, j’avais des marques de morsures. Alors que je suis juste une humaine qui a ses limites, à un moment ces limites ont été franchies.

Je pourrais dire que c’était justifié, qu’elle devait apprendre. Mais je ne le ferai pas. Parce que c’était une erreur. Une erreur horrible que je regrette toujours. À la fin, il n’y a rien d’autre à dire que le parent est le plus grand et le plus fort. Pour utiliser cette force contre quelqu’un d’inférieur, c’est injuste et humiliant.

Nombreux sont ceux qui utilisent le terme «gifle-la, ça va lui apprendre une leçon», faisant de la violence physique une sorte de technique d’éducation classifiée.

Devine quoi? Ça ne l’est pas. Tu sais ce qu’il apprends? Ça apprend à l’enfant à te craindre. Savoir qu’elle ne peut pas faire confiance à la personne qu’elle aime le plus. Que cet amour n’est pas inconditionnel. Parce que tu ne frappes pas quelqu’un que tu aimes, peu importe la situation (sauf si tu es russe *). Ça apprend à l’enfant que la violence est acceptable. Que s’ils ne sont pas heureux avec les actions de quelqu’uns, ils peuvent utiliser la violence. Ça apprend à l’enfant qu’il est acceptable de laisser son stress s’exprimer par la violence.

Ça lui apprend beaucoup de choses, sauf une leçon. Cela ne résout pas le problème. Ça en créé de nouveaux.

Tu sais ce qui s’est passé quelques jours après que j’ai donne la fessée à Grand Soeur? Petite Soeur a enlevé certains de ses jouets et Grand Soeur l’a tapée en criant « Je ne suis pas content du tout avec toi ». Qui lui avait dit ces mots? Moi. Elle a frappée sa soeur parce qu’elle pensait que c’était ok. Parce que mes actions lui ont fait penser que c’était bien. Et il m’a fallu beaucoup de temps pour réparer les conséquences de mon erreur.

Alors pourquoi certaines personnes pensent-elles que c’est éducatif? Et toi?

Disons que tu as une journée de merde. Ton patron continue à pleurnicher, le travail ne va pas bien, tu te sens dépassé. Tu te trouves stressé et tu ne peux plus le garder. Tu rentres chez toi et tu pleures. Peut-être même que tu cries un peu. Et puis ton mari te frappe. Il te dit d’arrêter de chigner, que ce n’est rien. Mais pour toi ce n’est pas rien, c’est quelque chose. Et la personne en qui tu as le plus confiance, vient de t’humilier.

Comment te sentirais-tu? Tu sais comment je ferais? Je ferais mes valises et ce serait un aller simple pour l’Estonie pour moi et les filles le même soir.

Et quelque chose me dit que tu ne l’aimerais pas non plus. Peu importe si quelqu’un te disait que c’était juste éducatif.

Mais pourquoi ne faisons-nous pas la différence entre la violence contre les adultes et contre les enfants? Pourquoi est-il acceptable que tant de gens punissent physiquement leurs enfants qui ne peuvent même pas se défendre et pourtant c’est un crime de frapper un adulte? N’est-ce pas un peu deux poids deux mesures?

Tu penses que ton enfant a des crises de colère juste pour t’embêter. Ne te flatte pas autant. Très probablement, ton enfant agit comme ça est parce qu’elle ne sait pas faire autrement. Les enfants ne sont pas immunisés contre le stress. Loin de là.

Ils apprennent de nouvelles choses tous les jours. Chaque jour, leurs cerveaux apprennent à établir de nouvelles connexions et la façon dont ils voient le monde change constamment. Avec ça viennent les peurs. Certaines rationnelles, certaines irrationnelles, mais ils ne peuvent pas faire la différence.

Ils remettent tout en question et vivent leurs émotions trois fois plus fortement que nous. Le problème est que leurs cerveaux ne sont pas assez développés pour gérer cela. C’est comme essayer de verser 2 litres d’eau dans une bouteille de 1,5 litres. Ça ne va pas. Elle se déverse et tombe partout. C’est la même chose est avec l’enfants et leurs émotions. Il n’y a pas assez de place. Et au lieu de nous mettre en colère et de l’essuyer (comme nous le ferions avec de l’eau), nous devrions trouver un autre endroit où mettre ces émotions.

Les enfants doivent apprendre à gérer leur colère, leur stress. Et le plus important – ils doivent savoir que c’est bon de pleurer.

Pleurer est l’un des soulagement du stress les plus suggérés pour les deux: adultes et enfants. Pourtant, les enfants sont constamment interdits de pleurer et les adultes ont trop honte.

Alors au lieu de crier à ton enfant d’arrêter de pleurer, de chigner, de l’humilier en lui disant qu’il est un bébé et le taper, pourquoi n’essayes-tu pas de lui dire que c’est bon de pleurer, de tout laisser sortir? Pourquoi tu ne lui demandes pas de dessiner à quoi ressemble sa colère? Pourquoi tu ne le laisses pas la vivre? Pourquoi ne vas-tu pas l’embrasser en lui disant que tu l’aimes plus que n’importe qui d’autre? Pour toujours.

Tu vas aller plus loin avec l’amour qu’avec la violence et l’humiliation.

Oui, tu peux penser: bravo, elle a écrit au debut qu’elle a besoin de psychologues pour son enfant et avoir des marques de morsure et maintenant elle fait semblant d’être la plus intelligente dans la pièce.

Je ne le suis pas. Je partage l’expérience que j’ai acquise dans ces situations. Les choses que j’ai apprises de ça. Ce que j’aurais aimé savoir plus tôt. Et j’écris tout ça en espérant que peut-être quelqu’un d’autre va commencer a penser différemment grace à ça.

* les Russes ont un dicton : seul celui qui te frappe t’aime.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply melmelboo voyage février 1, 2018 at 4:53

    Je suis tellement d’accord avec toi. Je ne compte plus le nombre de débats que j’ai eu à ce sujet 🙁

    • Reply Britt février 4, 2018 at 9:26

      Le même…et c’est surtout triste parce que mes débats sont avec mes propres parents. 🙁

  • Reply Happy Sunny Babies février 1, 2018 at 6:53

    C’est tellement juste cette image des 2L à faire tenir dans 1,5L, il est tellement grand ce trop plein d’émotion chez les enfants. J’aurais même dit faire tenir une bombone de 12L dans un gobelet parfois!^^

    • Reply Britt février 4, 2018 at 9:24

      C’est une très bonne comparaison!

    Laisser un commentaire