Comment j’ai abandonné la rationalité aka collection mère-fille de Sergent Major

Avant même d’avoir des enfants, j’ai rêvé de pouvoir porter des tenues assorties à l’avenir avec eux. Probablement, j’ai regardé trop de films américains où toute la famille porte le même pyjama pour Noël.

 Et bien, alors j’ai eu des enfants et j’ai découvert que pour porter des vêtements assortis avec eux, vous feriez mieux de travailler en tant que trafiquant de drogue. Sans blague!

Un haut normal pour une femme adulte – 19.90

Un haut normal pour un enfant – 9,90

Des hauts assortis pour mère et fille? Au total, environ 60. –

Je viens de décider de protester contre cette folie et de laisser cette tendance aux autres. Quoi qu’il en soit, je n’ai jamais rien trouvé qui m’ait fait oublier que je n’étais pas si riche.

Jusqu’au moment où Sergent Major a sorti sa collection «limitée». Tout d’abord, je suis sûre qu’il n’y a rien de limité. Ça fonctionne bien et ils le savent. Je suis sûre qu’il y aura beaucoup plus de collections mère-fille à venir. Sans parler de père et fils. À moins qu’ils détestent vraiment l’argent et décident de s’arrêter. Dans ce cas, je peux simplement leur donner mon RIB.

Mais tout mon puissant sens de protestation a disparu quand j’ai vu la collection. J’ai vu mon opportunité de réaliser ce rêve un peu naïf de porter une tenue assortie avec mes filles. Jusqu’à ce que je compte combien j’en ai.

Pu*ain, ça ferait une somme à 3 chiffres.

Stupide, comme je suis, je suis quand même allée au magasin. Et j’ai quand même essayé la robe. Je ne sais pas s’il y avait de la colle à l’intérieur ou quoi que ce soit, mais je ne pouvais plus la poser. Impossible.

Et juste par pure curiosité et rien d’autre, j’ai vérifié s’ils avaient la taille de Poulette. Et de Grande Soeur. Et de Petite Soeur. Et tout à coup j’ai eu une montagne de robes dans mes mains. J’ai téléphoné à M. Stewart dans l’espoir qu’il pourrait m’en dissuader, mais au lieu de cela, il a fait quelque chose qui lui correspond bien. Il m’a dit de décider moi-même.

Ne vous méprenez pas. J’aime décider. Si je lui laisserais le choix nous regarderions uniquement les sports et mangerions beaucoup du bœuf. Je n’aime pas les deux, alors je ne laisse rien au sort. Mais parfois j’ai besoin de lui pour décider. Et cette fois, j’avais juste besoin de me débarrasser de ma culpabilité. Je pouvais donc acheter les robes avec plaisir, pensant que c’était lui qui pensait que c’était une idée merveilleuse. Lui qui m’a convaincue.

M. Stewart n’est pas stupide. Pas du tout. Alors j’étais toujours dans la cabine avec mes 4 robes et deux démons. Oui, les gens normaux ont un ange sur une épaule et un diable sur l’autre – j’ai juste des diables.

Le premier chuchotait à mes oreilles de les prendre. Le deuxième était occupé à faire un dégât dans mes cheveux et de chuchoter pour que je prenne aussi des pinces à cheveux et un bonnet pour Poulette. J’ai poussé mon poing dans la bouche de ce dernier.

A la fin, je suis allée à la caisse, j’ai fermé les yeux et je me suis juste imaginé la nouvelle famille von Trapp (« La mélodie du bonheur » – M. Stewart essaie de me dire que personne ne le connaît en France, s’il vous plaît, montrez-moi qu’il a tort!) que je venais de créer. 

Est-ce que je regrette cet achat absolument non rationnel? Je pensais que je le ferais. Au lieu de cela, j’étais plus qu’heureuse de tourner dans ma robe avec mes filles pendant que M. Stewart nous photographiait.

Ok, attendez, quelque chose a mal tourné ici. La dernière phrase rendait ça idyllique et mignon.

Laisse moi réparer ça. J’ai tourné pendant que Petite Soeur essayait de grimper dans une fontaine, de lancer des pierres et Poulette a fait de son mieux pour manger de la terre et tout ce qui pouvait aller (ou pas) dans sa bouche. Il y a eu plusieurs crises de colère et nous avons tous les deux du faire entendre nos voix au moins 4 fois.

Mais encore une fois, c’est la magie des photos. Vous ne voyez pas ce qui se passe entre elles.

Et je pourrais garder les détails pour moi. Je ne veux juste pas. J’adore les jolies photos, mais j’aime aussi la transparence. Ce qui est quelque chose qui manque beaucoup aux réseaux sociaux.

Alors c’est ce que je fais. Je poste ces jolies photos, mais je ne cache pas le fait que si on parle d’un groupe musical – nous sommes plus Rammstein que Kids United..

Et même si j’aime nos robes, je pense qu’une seule tenue assortie suffit. À moins qu’ils ne proposent des pyjama de Noël pour toute la famille. Parce que alors … euh, eh bien, Mr. Stewart – j’espère que t’es prêt!

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire