Comment gérer les commentaires haineux

Si certains d’entre vous ne le savent pas, celui-ci n’est pas mon seul blog. J’en ai aussi un en estonien. Et si celui-ci est principalement lu par des personnes que je connais, c’est le contraire pour l’autre.

Ce qui est ironique parce que je l’ai commencé pour mes parents. Et puis un jour, j’ai vu qu’il y avait 100 personnes qui l’avaient visitée par jour, puis 200, 500, 1000 et au final environ 8 000 par jour – j’ai été choquée. Et effrayée. Tout à coup je me suis senti nue. J’ai écrit sur les mêmes choses que j’écris ici. Mes avis, ma famille. Et bien que ce blog m’a donné beaucoup – de nouveaux amis, des opportunités différentes, de l’argent, il y a toujours un côté négatif.

Il est impossible d’être aimée par tout le monde. Peu importe à quel point vous êtes gentille. Même si vous ne vous occupez que de vos propres affaires, il y aura quelqu’un qui aura un problème avec cela.

Il fut un temps où je pouvais lire une fois par semaine sur différents forums que M. Stewart me trompait, que je suis stupide, moche, stupide, très stupide, que mes enfants sont moches et stupides et que tout cela se répète.

On me reprochait constamment d’accoucher pour avoir plus d’argent des aides, car j’étais un humain inutile, parce que TOUT ce que je fais est d’accoucher, la partie la plus significative de mon corps étant mon vagin, etc.

À un moment donné, j’ai même eu la chance d’attirer une schizophrène qui a commencé à commenter sous mes photos qu’elle voulait me poignarder à l’estomac afin que je ne puisse plus accoucher de salauds, qui a commencé à laisser des commentaires haineux à d’autres en utilisant mon nom, m’envoyer des messages. Si j’avais vécu en Estonie, j’aurais été terrifiée.

Certains de ces commentaires m’ont fait rouler des yeux, certains m’ont mis en colère et d’autres m’ont rendu très très très triste.

Je sais ce que vous pensez: POURQUOI as-tu continué à écrire? Parce qu’à la fin, j’ai eu un commentaire haineux pour 50 gentils. Il y avait beaucoup plus d’amour, de soutien et de reconnaissance. Beaucoup plus de femmes m’envoient des lettres me disant qu’elles ont trouvé un réconfort dans mon blog, une inspiration, une nouvelle façon de penser. Et c’est ce qui m’a motivé. Qui me motive toujours.

De plus, je ne voulais vraiment pas que ces tyrans gagnent. Tout ce qu’ils voulaient, c’était que je ferme mon blog et que je disparaisse. Mais je l’ai fermé plusieurs fois. Cela durait toujours quelques jours seulement, mais il y avait des moments où je me sentais trop faible pour faire avec ces personnes. Que je pleure dans les bras de M. Stewart, tout en essayant de comprendre ce qui rend les gens si méchants. Essayant de comprendre pourquoi quelqu’un va sur internet avec un seul but: faire du mal à quelqu’un. Mentir, insulter. Je ne pourrai jamais comprendre cela.

J’ai donc essayé d’apprendre par moi-même à surmonter ça. Cela a-t-il fonctionné? Presque. Les commentaires haineux sont devenus rares. Quand j’en ai, ils me touchent toujours, mais ils ne me font pas complètement perdre la tête. Principalement parce que maintenant je comprends que vous ne pouvez pas faire tomber quelqu’un si vous êtes debout. Vous comprenez?

Les gens qui écrivent que M. Stewart DOIT me tromper et qu’ils sont sûrs que je souffre de violence domestique et je suis juste en train de prétendre être heureuse – est-ce que quelqu’un croit vraiment que ces personnes sont dans une relation heureuse par elles-mêmes? Parce que je ne le crois pas. Je pense que je les énerve. Elles seraient heureuses avec un mari qui prend un jour de vacances pour l’anniversaire de sa femme, se réveille la nuit pour calmer un bébé capricieux ou prend en charge le repassage.

Les gens qui soulignent constamment que je suis si stupide et peu intellectuelle sont en colère. Ils ont probablement quelque chose que je n’ai pas – un diplôme universitaire et un très bon travail. Ils doivent travailler de 9 à 17h dans un bureau et ça les fait chier que je puisse gagner de l’argent tout en restant à la maison. Que ce soit par mon blog ou de mon travail actuel. Les choses ont été plus faciles pour moi que pour elles, et elles me détestent pour cela.

Je reçois pas mal de commentaires qui disent que je suis fausse, que ma belle vie n’est plus qu’une facade. Ce que ces gens ne savent pas, c’est que je n’ai pas toujours vécu une telle vie. J’en connais une autre. Une vie où il n’est pas surprenant de voir des policiers dans notre salon au milieu de la nuit, de dormir avec un couteau sous mon oreiller ou d’être jetée contre un mur la veille de Noël. Alors excusez-moi d’être heureuse et d’apprécier grandement la vie que j’ai en ce moment. Je n’ai jamais pensé que ce serait possible.

Avant de rencontrer M. Stewart, j’étais la même. Je regardais ces gens super heureux et joyeux et roulais mes yeux, pensant qu’ils sont si faux. C’est parce que ce n’était pas mon monde. Je ne pouvais pas croire que vivre comme ça serait possible.

Donc, s’il y a des gens qui se retrouvent dans la même situation, alors souvenez-vous:

1) Pourquoi devriez-vous vous soucier de ce que pense quelqu’un qui ne vous connaît même pas?

2) Les personnes qui écrivent volontairement des choses méchantes ne sont généralement pas très gentilles. Du moins, pas le type de personnes avec lesquelles vous voudriez être amis. Pourquoi voudriez-vous vous soucier de l’opinion de quelqu’un que vous ne voudriez même pas connâitre?

3) Si ce n’est pas vrai, ne le laissez pas vous toucher. Vous savez comment les choses sont en vrai et il n’est pas nécessaire de vous justifier devant qui que ce soit

4) N’oubliez pas que ce qui compte, c’est de comment vous êtes perçu par les personnes que vous aimez

5) N’oubliez pas que les personnes qui écrivent des commentaires méchants doivent manquer de quelque chose. Au lieu d’être en colère, espérez qu’un jour, ils trouveront suffisamment de bonheur pour ne plus vouloir abaisser les autres

6) Ne baissez jamais les bras. Ce qu’ils veulent le plus, c’est de vous rendre instable, de voir qu’ils vous ont bouleversé.

Hier, une personne m’a écrit pour me dire que je devrais avoir honte de moi-même et trouver un emploi parce que je suis une honte. Au lieu de préciser que j’ai un travail, je la remercie. Je l’ai remerciée en disant que je suis vraiment heureuse de voir que dans ce monde égoïste, il y a encore des gens qui prennent le temps et la peine de se soucier des autres.

Ce que je suggère, c’est que SI vous ressentez le besoin de répondre, répondez d’une manière inattendue et restez toujours poli.

Je ne vais pas mentir, parfois j’ai du mal à suivre mes propres conseils. Je ne suis qu’une humaine. Mais ce que je sais, c’est que j’ai de beaux enfants, le meilleur mari et je suis heureuse – aucun commentateur anonyme n’a le pouvoir de me le retirer.

 

Previous Post

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply Lola Piquet novembre 13, 2018 at 11:08

    Je viens sur ton blog via la une de hellocoton.

    Je suis abasourdie par ce que tu écris, c’est fou, je me demande où les gens vont inventer tout ça ! oh lalala !!

    en tout cas, merci de poster des astuces pour survivre aux commentaires haineux. je n’ai pas de blog, mais j’ai parfois des réflexions nulles dans la vraie vie.

    sinon rassure moi, tu te plains de ton blog estonien, mais le blog français il doit bien y avoir des commentaires méchants ? ça ne doit pas être qu’un truc estonien, la méchanceté est partout hélas. je dis que « ça me rassure », je sais pas si c’est le bon terme, mais je me dis que si « c’est partout pareil », ça ne vaut pas le coup de se prendre la tête, car c’est sans fin.

    courage et bisous, tu as raison de continuer si cela te fait du bien et il y a du sens !

    • Reply Britt novembre 13, 2018 at 11:17

      Je n’ai pas de commentaires haineux sur mon blog français, mais c’est principalement parce que ce n’est pas un blog connu. 98% des personnes qui le lisent sont des amis et de famille. 🙂

      Mais c’est partout pareil – j’ai lu pas mal de blogs français et même les plus gentils reçoivent de mauvais commentaires.

      Il y a des méchants partout, peu importe le pays ou la nationalité. 🙁

  • Reply Emeline - Si j'osais novembre 13, 2018 at 11:40

    Magnifique article ! merci <3 vraiment Je blogue depuis 2 ans et je n'ai eu a faire pour l'instant qu'à une personne blessante J'ai choisi d'abord de lui répondre "gentiment" mais cela l'a encouragée car elle ne trouvait pas la "mauvaise" qu'elle voyait en moi. J'ai décidé ensuite de l'ignorer… pas facile J'ai compris depuis qu'elle projetait quelque chose sur moi qui n'était pas moi et qui lui appartenait Je sais aujourd'hui qui je suis et cette personne ne m'atteindra pas 🙂

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:52

      T’as fait la bonne chose! Ignorer n’est pas toujours facile, mais c’est le seul moyen avec certaines personnes. 🙂

  • Reply petitsruisseauxgrandesrivieres novembre 13, 2018 at 1:02

    Tout à fait juste : ne pas rentrer dans la spirale est la meilleure solution. Je me souviens d’un post du chanteur Julien Doré en réponse à un commentaire sur sa page FB, commentaire haineux et bourré de fautes : « je ne suis pas sûr de saisir tout à fait votre syntaxe, mais de tout coeur, merci de votre commentaire cher Monsieur ». 😀

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:50

      Merci de partager sa citation! Ça m’a fait rire et c’est un excellent exemple de la façon de répondre à ce type de personnes. 🙂

  • Reply auroreinparis novembre 13, 2018 at 3:04

    Le cyber harcèlement est une vraie plaie. Ils ne s’arrêtent jamais et ça peut aller très loin, mais les victimes allant de plus en plus au procès commencent à avoir gain de cause. Psychologiquement ‘est horrible de ivre ça. Votre photo de famille est magnifique !

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:49

      Je suis très heureuse que les gens aient enfin les moyens de se défendre sur Internet! En Estonie, une femme a également poursuivi les commentateurs d’un forum et elle a gagné. Je pense que c’est un excellent exemple. 🙂

  • Reply theatypicalsblog novembre 13, 2018 at 8:22

    Les gens sont fous, sérieux, ils n’ont rien de mieux à faire? Sur mon blog actuel, je n’ai pas encore eu ce type de mésaventure (je ne suis sûrement pas assez « connue ») mais dans celui d’avant, j’ai eu, vers la fin, quelques messages malveillants de personnes voulant me faire la morale (je n’allais pas bien et mes articles étaient de plus en plus négatifs). Je ne me souviens plus trop bien mais j’ai du répondre un truc comme on ne peut pas se faire d’avis sur une personne qu’on ne connait pas et dont on n’a lu qu’un article, que c’était trop facile derrière l’écran mais que j’aurais aimé savoir si cette personne aurait été capable de le faire en face…

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:47

      Je trouve ça vraiment honteux!

      C’est ton blog. T’as le droit d’être aussi positif ou négatif que tu veux. Personne n’a le droit de te dire que tes sentiments les dérange. Encore moins faire la morale.

      Et tu peux être sûr que dans la vie réelle ces personnes sont celles qui ne disent jamais un mot. Parce qu’ils ont peur. Ils ne sont courageux que lorsque leur visage et leur nom sont cachés.

      • Reply theatypicalsblog novembre 18, 2018 at 4:55

        Je suis bien d’accord avec toi. C’est ton espace, tu y mets donc ce que tu veux 🙂

  • Reply Sabrina de Ca Se Saurait novembre 16, 2018 at 10:50

    Hello Britt, je te découvre suite à la une Humeurs Hellocoton et je plussoie ; j’ai exactement la même expérience des « haters » et j’utilise les même techniques que toi parce qu’il n’est pas possible de se laisser atteindre par des abrutis. Ecrire publiquement c’est recevoir beaucoup de belles choses, d’amour et d’échanges enrichissants mais c’est aussi de temps à autre recevoir en pleine poire la haine d’odieux personnages frustrés/égocentrés, etc.

    J’avais comme toi rédigé un article pour apprendre à faire face à ces personnes quand on blogue. J’y avais fixé 6 attitudes à avoir pour leur faire face : https://www.ca-se-saurait.fr/2016/04/06/comment-gerer-une-discussion-sur-internet/ si ça t’intéresse.

    Bises et merci pour ce bel article à coeur ouvert !

    Je doute que les « trolls » concernés vont changer d’attitude pour autant mais c’est bien de dévoiler les dessous que nous vivons en tant que blogueurs (je ne le fais pas trop parce que je suis journaliste professionnelle et que j’ai choisi de m’exposer pour le meilleur et pour le pire donc je ne m’en plains pas mais quand même). Il faut raconter cette haine qui s’abat sur tout ceux qui s’exposent sur Internet car c’est vraiment problématique et cela peut gâcher des journées entières… pour rien.

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:43

      Merci d’avoir partagé ton article, je l’ai vraiment aimé!

      Je pense que nous vivons à une époque où le harcèlement a été rendu trop facile. Les gens vivent sous la fausse protection de l’anonymat sur Internet.

      Il est si facile de dire des choses blessantes avec une identité cachée. Ces personnes ne prennent jamais une seconde pour penser à la douleur que leurs mots peuvent causer.

  • Reply Julie @ Julie lit au lit novembre 17, 2018 at 9:13

    J’applique le plus souvent possible : Une personne ignorée est une personne blessée. Autrement dit, j’ignore (mais je suis humaine aussi).

    En passant, je ne comprends pas du tout l’Estonien, mais ça m’intrigue cet autre blog. Y publies-tu des photos de l’Estonie? Je suis allée à Tallinn en 2014 et j’ai A-D-O-R-É!

    • Reply Britt novembre 18, 2018 at 8:38

      Coucou!

      Comme je vis en France, non, pas vraiment. Je vais en Estonie une fois par an et je ne prends pas beaucoup de photos là-bas. 🙁

      Juste par curiosité: pourquoi as-tu choisi Tallinn comme destination de voyage? 🙂

    Laisser un commentaire