Comment ça se passe?

Comme je vous l’ai dit, nous avons découvert à la semaine 36 que je suis en train d’incuber un bébé têtu qui a décidé de se mettre allongé en transverse. Donc logiquement, nous avons décidé de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire bouger le bébé.

Nous avons chauffé mes orteils (et avions l’impression que nous vivions dans une forêt pendant des semaines), nous avons fait de l’haptonomie, nous avons visité un ostéopathe. J’ai passé du temps avec mes fesses en l’air, sur quatre pattes, avec mes fesses sur le canapé et les mains sur le sol, avons montré la lumière avec une lampe de poche au bébé sous la couette et j’ai peut-être même mis de la musique sur mon téléphone entre mes jambes …. Sans parler des monologues sans fin que j’ai eu avec ce bébé. Le bien et le mal. Le bien était « s’il te plaît, rends ça plus facile pour nous deux » et le mauvais était  « si tu ne tourne pas maintenant, alors … ». Eh bien, je n’ai jamais fini cette partie parce que je n’ai aucun idée de comment punir un nouveau-né?

Malheureusement pour elle, notre voisin est une sage-femme. Donc j’en ai fait ma sainte mission de la harceler à toute occasion. Alors, quand je la voyais arriver ou partir, je frappais déjà à la porte pour lui demander de vérifier la position de bébé. Pour moi, c’est une pure magie que quelqu’un parvienne à comprendre cela en poussant un peu avec ses mains.

Malheureusement, elle ne m’a jamais rien dit qui me rendait excitée. Oh, attend, non … elle m’a dit que le bébé a effectivement tourné. Pour être en siège.

Je ne savais pas si c’est une bonne chose ou pas. J’ai décidé que ça l’était. Parce qu’un bébé en siège peut naître naturellement. J’ai donc décidé que j’allais accoucher comme ça. Jusqu’à ce que je décide que ce n’est peut-être pas la meilleure idée. Donc, j’étais coincée avec seulement de mauvaises options. Je pensais déjà qu’il n’y avait aucune chance que je choisisse la version externe. Si tout notre cirque n’a pas marché à faire tourner le bébé (dans le bon sens), il n’y a pas de grandes chances que ça le fasse. Donc, fondamentalement, j’avais fait la paix avec l’idée d’une césarienne. Et rien que l’idée m’a fait mal.

Moi qui veux que les choses soient aussi naturelles que possible. Pas de médicaments, pas de précipitation, bébé décide quand il veut venir. Boom, oublie tout cela. Donc, cette décision a fait coulé beaucoup de larmes.

Jeudi matin, nous sommes allés à la maternité pour faire le check-up. Nous avons partagé une chambre avec une fille bosniaque et avons dû convaincre la sage-femme que nous ne parlons pas vraiment la même langue.

Et quand il était temps pour l’échographie, c’était aussi l’heure d’une grande surprise. TÊTE EN BAS. Le bébé a écouté. Et j’ai pleuré. Je suis une grande pleureuse en général, mais je me suis sentie très soulagé. Je pouvais continuer à être enceinte. Et fatiguée d’être enceinte. Mais peu importe.

Donc, depuis, nous avons tout préparé. Moins le sac pour l’hôpital, parce que je ne comprends pas la panique autour de ça. C’est juste un sac dans lequel il y aura des objets de tous les jours (si les maxi-pads et les slips jetables sont ce que tu portes tous les jours).

Et oui, je suis totalement prêt à accoucher. Il y a juste que mon corps se trouve comme un long four à cuire qui ne libère pas les bébés avant 41 semaines. Probablement que c’est mon destin.

Mon corps est également déroutant. Le vendredi soir, je me sentais un peu … humide? Donc, j’étais entre les deux si je dois voir une urologue ou une sage-femme. Nous avons décidé que le second est probablement plus précis. Nous avons donc décidé de demander au frère de M. Stewart de venir garder les enfants (ou regarder la version estonienne de la Reine des Neiges).

Dans l’hôpital ils ont trouvé que ma vessie fonctionne très bien (tant que je n’éternue pas …) et mes eaux restent intactes aussi. L’étudiante sage-femme a quand même décidé de me contrôler et de constater que j’ai 2cm de dilatation. Ce qui ne signifie malheureusement littéralement rien, si vous avez déjà accouché. Mais en fonction de la façon dont elle a poussé, étirée et a essayé de chatouiller ma gorge (avec l’insertion de sa main par le mauvais bout, ça c’est sûr), je suppose qu’elle vient de l’ouvrir par elle-même. Formidable.

Le matin suivant, j’ai perdu mon bouchon muqueux. Ce qui ne signifie aussi rien. Et ne soyez pas aussi masochiste que M. Stewart qui a décidé d’utiliser la recherche d’image Google pour savoir à quoi il ressemble. Vous ne voulez pas savoir.

Alors, je suis ici aujourd’hui. Avec un bébé qui as le tête en bas poussant fort sur mon utérus. Je sens littéralement que quelque chose vas tombé de moi quand je marche. Mais ce n’est pas le cas.

Bientôt, nous accueillons notre troisième bébé dans ce monde. BIENTÔT.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Dinde De Toi février 26, 2018 at 6:30

    Ici aussi ma descendance était en transverse !! Quelle idée saugrenue !! Quel stress !! Et internet qui fourmille de vidéos, de témoignages, de conseils au final on ne sait vraiment plus quoi faire 😰.
    J’ai eu une VME qui a échoué mais quelques jours plus tard bébé avait décidé de se remettre tête en bas 😀.
    Au final naissance par voie basse, ouf !!!

    • Reply Britt février 28, 2018 at 9:52

      Un bébé avec un sens de l’humour sec! 😀 Il a attendu jusqu’au dernier moment!

    Laisser un commentaire