10 choses à savoir sur la récupération post-natale

À l’heure actuelle, Poulette a déjà 3 semaines, c’est enfin le temps de parler de récupération après l’accouchement. Pour être honnête, il y a beaucoup de choses que j’aurais souhaité savoir après la première fois que j’ai accouché. Peut-être que j’aurais été un peu moins traumatisée par le processus de récupération dans ce cas. Donc, je m’y mets et vais essayer d’écrire toutes les choses que j’aurais bien voulu savoir la première fois. Peut-être sera-ce utile pour quiconque dans le futur.

Les contractions ne se terminent pas par l’accouchement

Hooray, n’est-ce pas? Eh bien, si c’est ton premier enfant et tu ne ne prévoies pas d’avoir plus, n’hésites pas à passer cette partie. Probablement que tu ne seras pas concernée par cela et c’est mieux pour toi. Si c’est ton deuxième, troisième, quatrième (bon, tu es folle), assures toi d’avoir du Doliprane pas trop loin de toi. Parce que quoi d’autre pourrait être plus marrant que d’être enceinte pendant 9 mois, souffrant de nausées, de pieds gonflés, de douleurs dans le dos, puis d’accoucher en pensant que tout le malheur est terminé et hop.. qu’est-ce que tu sens? Mais bien sûr les contractions. Parce que ce stupide utérus qui a réussi à atteindre la taille d’un ballon de basket, devait maintenant se réduire à sa taille normale et cet uterus ne sait pas comment faire quoi que ce soit sans causer de douleur. Si tu es chanceuse, cela ressemble à des crampes menstruelles. Si tu ne l’est pas … alors, ca ressemble à l’accouchement. A la différence que tu n’est pas en train d’accoucher. Et cela peut durer plusieurs jours. Comme je l’ai dit – hooray. Avec la petite soeur, j’ai eu la joie de sentir mon utérus se redimensionner pendant trois jours. Avec Poulette, dieu a eu pitié de moi et après 24 heures, je pouvais abandonner la prise de Doliprane.

Bon a savoir – ces contractions sont pires lorsque tu allaites.

Tu quitteras la maternité tout en étant enceinte.

Bien sûr, si tu n’es pas un modèle Victoria’s Secret ou Caroline Berg Eriksen. Cela signifie que si tu ne maintiens pas ton régime de fitness jusqu’à accouchement et si tu ne comptes pas toutes les calories que tu consommes, il y a une forte possibilité que tu continues à avoir l’air un peu flasque pendant un certain temps. Tu peux te débarrasser de ce ventre de pastèque, mais la peau a encore besoin de temps pour revenir à sa taille normale. Donc, pendant la (les) première nuit(s), ton ventre peut encore pendre plus bas. Un sensation bizarre.

Quelques heures après l’accouchement

Étant donné que le seul entraînement que j’ai fait pendant la grossesse était de marcher (lentement) jusqu’à mon réfrigérateur et pratiquer un nouveau sport appelé « essayer de faire aller tes enfants de 20kg et 14kg dans la direction que tu souhaites » et je n’ai pas compté les calories mais les kebabs , je ne m’attendais vraiment pas un miracle.

Bien sûr, je suis en forme. Dans une forme ronde. La pire blague, mais malheureusement, c’est vrai. Une partie de moi attend même que la période de récupération se termine afin que je puisse commencer à aire quelque chose pour en changer. La partie rationnelle de moi sait que, après 10 exercices d’abdos , je crierai déjà « SAUVEZ WILLY ».

Willy, ça sera moi. Sauve-moi. S’il vous plaît. Ou cachez toute la nourriture. Ou faites-moi courir après ça.

 L’allaitement n’est pas la chose la plus naturelle au monde

En fait, connaissant les statistiques de l’allaitement en France, je ne suis même pas sûre que quelqu’un ait entendu cette phrase, mais bon. Au moins en Estonie, tu grandis en sachant que “breast is best” et c’est le plus simple et la chose la plus naturel dans ce monde. Permets-moi de te dire que ce n’est pas le cas. J’ai allaité la grande et la petite soeur pendant un an, mais oh, comment les débuts étaient difficiles. Plein de stress, de larmes et de peur de ne pas pouvoir faire  la »chose la plus naturelle que mon corps soit censé faire »

Tout d’abord – le début fait mal. Sauf si tu es habitué à ce que quelqu’un aspire tes tétons (je ne le suis certainement pas, merci beaucoup), il te feras sentir comme si quelqu’un aiguisait un couteau contre eux. Partie positive – cette douleur disparaîtra. Mais si tu ne le sais pas, cela pourrait sembler intimidant de continuer.

Deuxièmement – il y a tellement de choses pour rendre folle une nouvelle maman. Est-ce que j’ai assez de lait? Est-ce que le bébé en a assez? Les sages-femmes qui donnent différents conseils. Rien de simple à propos de tout cela. Spécialement ici où il semble que la recommandation « juste donner le biberon » vient même avant que quelqu’un tente d’aider à gérer l’allaitement. C’est une situation triste.

L’allaitement te donne soif

Autrement dit, il est facile de consommer jusqu’à la moitié de l’approvisionnement en eau de la ville pendant l’allaitement. C’est un grand mystère de la vie. Tu es bien, pas soif du tout. Tu mets le bébé sur ton sein, elle le prend et hop – tout à coup, tu ressens comme si tu avais été abandonnée dans le désert du Sahara pendant des mois sans avoir vu d’eau …

(Peut-être) Tu n’adores pas ton bébé dès la première seconde. Et c’est absolument normal

C’est un sujet tabou pour de nombreuses personnes. Soit parce qu’elles se sentent mal à l’aise, soit par honte. C’est exactement pour ça que je pense qu’il est important d’en parler. La grossesse et l’accouchement font des choses horribles avec tes hormones et ton corps. Cela te fait sentir et faire des choses déraisonnables. Et quand tu as finalement ce bébé dans tes bras pour la première fois, ce sera peut-être le moment le plus beau de ta vie, mais ce peut être le plus déroutant. Pour beaucoup, il faudra peut-être du temps pour comprendre que c’est vraiment leur bébé. Pour commencer à sentir ce lien incassable et l’amour inconditionnel. Cela peut prendre quelques heures. Cela peut prendre quelques jours. Et il n’y a rien de mal avec cela.

Ton bébé peut ne pas avoir l’air parfait au début

Je suis sûr que tu n’es pas si naïve pour t’attendre à ce qu’un bébé parfaitement propre et rose ne sorte de toi. Bien sûr, cela peut arriver, mais il y a aussi une grande chance pour que le bébé soit plus violet, rouge, bleu, couvert de sang ou de beurre fœtal, gonflé ou avec une forme de tête légèrement déformée au début.

Quand Poulette est née, mes premières pensées étaient « oh bien, je vais quand même t’aimer même si tu ressembles à une tortue ». Elle était tellement gonflée.

Et bien sûr, j’avais honte de mes pensées, mais je ne l’ai pas trouvée belle. Je n’avais pas ce truc «mon bébé est le plus beau du monde».

Mais à son troisième jour, j’avais complètement oublié ma tortue. Ses yeux étaient complètement ouverts, les gonflements avaient disparu – elle était le plus beau bébé. Elle avait juste besoin de temps.

Tu peux encore faire pipi dans ton pantalon lors de l’éternuement.

T’as pensé que cela disparaitrait avec l’accouchement? Neehh. Ça devient pire.

Pas d’hémorroïdes pendant la grossesse?

Bien pour toi. Ils peuvent faire leur grande entrée lors de l’accouchement.

Sois prête à pleurer

Ton taux d’hormones va devenir fou après l’accouchement.

Chute de cheveux

Il y a une grande chance que tu pourrais penser que tu deviens chauve après l’accouchement. Ne t’inquiètes pas. C’est normal. Très probablement pendant la grossesse, tu as perdu beaucoup moins de cheveux que d’habitude. C’est juste que les choses reviennent à l’équilibre. Tu perds ce que tu pouvais garder avant.

Pour moi, cette période de récupération était la plus simple. Principalement grâce au fait que j’ai perdu peu de sang et n’ai pas eu de points. Je n’avais donc pas peur d’aller aux toilettes ou me mettre assise. Mais émotionnellement, cette récupération a été la pire. Mes émotions ont pris le meilleur de moi et m’ont fait douter de tout.

Comment vais-je me diviser entre 3 enfants? Comment vais-je trouver du temps pour travailler? Le temps pour mes passe-temps? Le temps pour M. Stewart? Qui va cuisiner? Ne mangeons-nous que des nuggets et des sandwiches à partir de maintenant? Que dois-je faire si 2 sur 3 font une crise dans la rue? J’ai deux mains et j’en ai besoin d’au moins une pour pousser la poussette de Poulette. Ces choses me font tellement peur et je sais que ce sont des peurs auxquelles je dois faire face la semaine prochaine. Je ne suis pas prête.

Mais si je laisse tout cela derrière – Ce fut un bon voyage. Une grossesse sans plainte, une naissance presque parfaite et une récupération tranquille. Et pour la meilleure récompense – Poulette qui est l’ajout parfait à notre famille.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply mamansurlefil août 30, 2017 at 6:59

    Tout est tellement vrai dans ton billet… et clairement, la sensibilisation et la formation du personnel soignant concernant l’allaitement est vraiment pas au point en France…
    Et Oui, une naissance emmène toujours une caisse de questions avec elle…

    Virginie

  • Reply Au presque parfait août 31, 2017 at 5:24

    C’est tout à fait ça! Et dans cette période, je crois qu’on est aussi ambivalente, entre l’envie de prolonger cet état de grâce et l’envie que tout redevienne comme avant!

  • Laisser un commentaire